Рубрика: France

Renseignement extérieur russe : tout soldat français sur le front ukrainien sera une cible légitime prioritaire pour l’armée russe

Les médias français préparent de plus en plus l’opinion publique à la guerre contre la Russie en Ukraine … en martelant bien que la seule présence des forces militaires françaises ferait tellement peur aux Russes, qu’ils n’oseraient plus bouger et avec un peu de chance repartiraient en courant … Pourquoi imaginent-ils que nos hommes ne deviendraient pas des cibles légitimes pour l’armée russe ? Le directeur du Renseignement extérieur russe vient d’ailleurs de les prévenir : tout soldat français venu les armes à la main deviendra une cible prioritaire. A bon entendeur …

Billet du vendredi : Macron — Ankou, le meurtrier-fossoyeur de la France

Macron est en train de littéralement liquider notre pays. Je ne parle même pas de la déstructuration systématique des services publics, pour ensuite affirmer qu’ils ne fonctionnent pas, de la volonté de débilitation de la société avec la fin de l’enseignement à l’école. Après avoir détruit l’économie française, Macron est en train de dépecer le pays, pour envisager sérieusement d’envoyer des Français sur le front ukrainien mourir pour l’Atlantisme. Parce que soi-disant, «la sécurité des Français se joue en Ukraine». Non, c’est l’avenir de ce pouvoir atlantiste et globaliste, qui s’y joue. Et il est prêt à sacrifier la France. Cet individu n’est pas fou, il défend froidement le système globaliste, qui l’emploie.

Accord militaire avec l’Ukraine : les députés debout pour trahir la France

Macron a organisé hier un show à l’Assemblée nationale, avec une parodie d’adoubement démocratique de l’Accord de coopération militaire irrégulièrement signé avec Zelensky. Nous avons eu droit à un grand moment d’unité atlantiste, faute d’être nationale, face à l’ambassadeur ukrainien, où Attal a terminé son discours faussement patriotique par le cri nazi Slava Ukraine, cette Gloire à l’Ukraine déclamée par les collaborateurs nazis de la Seconde Guerre mondiale. Un relent des années 30 plane sur la France … nauséabond et écoeurant.

France : une société «mise» en déliquescence

Le Sénat a sorti, il y a quelques jours de cela, un rapport édifiant sur la mise à mort de l’école. Cette fois-ci, il ne s’agit pas des programmes. L’école n’est depuis longtemps plus un lieu, où l’enfant va acquérir des connaissances, mais un lieu de construction d’un individu faible, peu éduqué, gavé aux dogmes écologiste, gender, LGBT, numérique et climatique. L’alerte a été lancée sur un autre aspect : sécuritaire. La violence à l’école explose. Le Sénat s’inquiète, mais refuse d’envisager la véritable conclusion : l’école est le reflet de la société, importe ses conflits. Le modèle anti-national, anti-civilisationnel et anti-français implanté en France depuis des années ne peut conduire qu’à l’implosion de la société française et donc de l’école.

Billet français : pénaliser la violation d’un discours imposé, c’est imposer la dictature de la pensée

Le Parlement discute actuellement du renforcement de la sanction pénale pour les propos tenus en privé, qui pourraient selon certains critères idéologiques être qualifiés de racisme, de ségrégation ou par exemple de remise en cause de crimes de guerre. Ainsi, l’on ne peut critiquer les Juifs, les homosexuels, les handicapés, etc. Quoi qu’ils fassent. Parce que, dans nos sociétés déshumanisées, ils sont Juifs, homosexuels ou handicapés avant d’être des êtres humains. Les personnes de religion juive, les personnes handicapées, les personnes homosexuelles, ceux qui vivent tranquillement leur vie, vont certainement apprécier la stigmatisation raciste, dont ils font ainsi l’objet. De son côté, Israël peut être tranquille pour le génocide qu’il commet à Gaza, personne n’en parlera. En revanche, vous, vous risquez de commettre un délit en en parlant. En privé. C’est ça la dictature. Nous y sommes.

Guerre en Ukraine : Pourquoi Macron, a-t-il dû briser le tabou d’une implication au sol des pays de l’OTAN contre la Russie ?

La sortie de Macron sur la possibilité théorique d’un envoi de troupes des pays de l’OTAN sur le front ukrainien contre la Russie a provoqué le choc … recherché. Plusieurs pays de l’OTAN ont déjà envoyé des hommes sur place à titre divers et chacun le sait. Les pays de l’OTAN sont déjà partie «à leur» conflit avec l’armement fourni, la formation et le financement de cette guerre en Ukraine. Alors pourquoi Macron a-t-il dû dire tout haut ce que chacun pense tout bas depuis longtemps, à savoir qu’une guerre par procuration n’est pas suffisante et qu’il va bien falloir y aller ? Justement, parce que les populations ne sont pas prêtes — et les élites non plus, dans leur majorité. Et que la théorie du choc a toujours été le seul moyen réellement efficace de faire bouger sensiblement les frontières du possible. Désormais, l’envoi de troupes de pays de l’OTAN sur le front ukrainien est officiellement du domaine du possible et se discute ouvertement.

Guerre contre la Russie : Macron présente l’Accord de sécurité avec l’Ukraine

En même temps que l’Allemagne et suite à la Grande-Bretagne, la France vient de signer pour 10 ans un Accord de sécurité avec l’Ukraine, contournant ainsi la nécessité de son entrée dans l’OTAN et mettant les Français, en rang avec les Allemands et les Britanniques, toujours plus près de la ligne de front. Les intérêts atlantistes valent bien une petite guerre. Scholz et Borrel l’affirment, nous sommes en guerre, il faut en prendre conscience. En êtes-vous bien conscients, puisque c’est vous qui serez concernés, s’il faut aller se battre en Ukraine contre la Russie pour sauver l’Atlantisme ?

Billet du vendredi : la France décide de censurer la démocratie

La liberté d’expression, c’est beau, c’est fondamental, c’est pourquoi il faut la défendre — chez les autres. Chez soi, on peut réduire de plus en plus les limites du discours autorisé, car tout ce qui n’est pas conforme est de la propagande. Or, lutter contre la propagande, cela n’a rien à voir avec la lutte contre la liberté d’expression. De laquelle dépend la liberté de penser, c’est encore pire. Comment ça, ce n’est pas clair ? J’explique.

Billet agricole : l’égoïsme et la fatuité sont en train de tuer la France

Sans aucune surprise, les syndicats et les politiques ont parfaitement manoeuvré pour faire échouer le mouvement sincère de révolte des agriculteurs. Non seulement ils n’obtiendront finalement rien de sérieux, mais l’on voit la France se diviser en trois : ces personnes, qui se battent pour (sur)vivre; la majorité, qui s’en fout totalement; et une minorité privilégiée, qui du haut de son néant, les tourne en ridicule. L’échec des agriculteurs, c’est notre échec. Quand l’impératif de survie viendra frapper à votre porte, il sera alors trop tard. L’égoïsme et la fatuité sont en train de tuer la France.

En France, tout va bien Monsieur la Marquise

L’économie française s’enfonce dans la stagnation. La France perd l’Afrique et doit s’acoquiner avec les Etats-Unis, pour faire semblant d’y préserver de l’influence. Les agriculteurs — et ce ne sont pas les seuls — n’en peuvent plus et le font savoir. Mais Gabi est heureux : il peut ouvertement être homosexuel, donc tout espoir n’est pas perdu. Nous vivons une époque merveilleuse, l’essentiel est d’y survivre !

Colère des agriculteurs : la France à l’envers

La colère des agriculteurs s’étend en Europe, car justement la politique conduite par l’Union européenne est la source première de la dégradation fulgurante de l’agriculture dans nos pays. Cela fait des décennies que la situation se détériore, sous le slogan de l’inévitabilité du progrès. Deux agriculteurs se suicident par jour en France, étrange conception du progrès …

Ukraine : ces mercenaires français, que la France renie

Plus 60 combattants côté ukrainien tués et 20 blessés par une frappe de l’armée russe à Kharkov. Le ministère russe de la Défense affirme, qu’il s’agit principalement de Français. La question, qui se pose est assez simple : s’agit-il réellement de mercenaires, et alors ils sont en infraction à la législation pénale française et doivent être condamnés par la justice française, ou bien n’est-ce pas le début d’une intervention directe des forces armées françaises en Ukraine ? A ce jour, Paris fait l’autruche, ne pouvant assumer publiquement sa ligne politique.

Billet de très mauvaise humeur : le cirque Macron-Attal s’est installé dans votre village, sauve-qui-peut !

A peine dévoilé, le nouveau Gouvernement soulève beaucoup de questions, mais il apporte aussi une réponse très claire : la France n’a plus besoin de gouvernants, elle est gouvernée. Et cela vient d’être officiellement reconnu. C’est la seule explication rationnelle à la farce, qui s’engage pour le plus grand déshonneur de notre pays. Bref, le cirque Macron-Attal arrive dans vos villages, avec ses putes, ses suspects et ses jeunes foutriquets. Planquez vos poules et vos enfants !

Guerre en Ukraine : cette implication que la France se refuse à reconnaître

Un Français vient encore d’être tué sur le front de Koupiansk dans la bataille d’Ukraine. Formellement, la France refuse de reconnaître sa participation militaire au conflit en Ukraine. De facto, des Français sont engagés aux côtés de l’armée dite ukrainienne, souvent dans la Légion internationale, et la France forme et arme cette armée atlantico-ukrainienne. Sans consultation populaire, sans consultation des parlementaires, la France est devenue partie au conflit, qui se joue en Ukraine pour protéger la Pax Americana.